Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

« Il n’y a rien dont l’homme ait un plus grand besoin que de la divine miséricorde...que le Christ lui-même a choisi de transmettre à notre génération par l’entremise de Sainte Faustine » proclamait Saint Jean Paul II. « Loin d’être une dévotion secondaire, le culte de la Miséricorde Divine fait partie intégrante de la foi et de la prière du chrétien », affirme Benoît XVI. « La Miséricorde, écrit le Pape François dans sa lettre apostolique ‘Misericordia et Misera’, ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Église, mais elle en constitue l’existence même, qui rend tangible la vérité profonde de l’Évangile »

Voilà plusieurs années déjà que le Seigneur a fait la grâce à notre Communauté de Gallardon de lui confier le Mystère de la Miséricorde. Et ce n’est pas un petit cadeau. C’est une grande grâce non seulement pour notre paroisse mais bien plus largement encore. C’est pourquoi Monseigneur Christory a voulu que cette année le Pèlerinage diocésain se déroule entre la Maison de la Miséricorde de Saint Symphorien et le Sanctuaire de la Miséricorde de Gallardon, la veille du Dimanche de la Miséricorde, le 18 avril prochain. Je souhaite que le Carême qui commencera prochainement soit véritablement pour nous tous un temps d’approfondissement, d’immersion de ce Mystère de la Miséricorde pour que nous nous préparions à accueillir nos frères du diocèse de Chartres.

Chanoine Dominique Aubert

 

Paroisse de la Sainte Famille
Sanctuaire de la Miséricorde de Gallardon

Cette année, le Carême commencera le mercredi 26 février

MERCREDI DES CENDRES

La messe du mercredi des Cendres marque l’entrée dans le Carême. Durant cette célébration le prêtre marque d’une croix de cendres le front des fidèles. Cette cendre, issue des Rameaux de l’année précédente, est une marque d’humilité et de repentir jusqu’à la joie de Pâques. Les chrétiens sont appelés à changer de vie, à se repentir. Littéralement, cela veut dire « se tourner vers Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne ».

JEÛNE ET ABSTINENCE

L’Église demande que les fidèles jeûnent deux jours par an (le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint), et soient abstinents le mercredi des Cendres et tous les vendredis de l’année. Le jeûne, c’est ne prendre qu’un seul repas, modéré, dans la journée, et l’abstinence, se priver de viande.

IMMERSION DANS LA MISERICORE avec Saint Jean Paul II (Dives in misericordia)

En rappelant Jean-Paul II à Lui le jour consacré à la Miséricorde, la Providence du Seigneur a scellé l’histoire de ce pape au message de la Miséricorde. Sa vie et son pontificat ont été dictés par sa passion de faire connaître au monde entier, le monde où il a vécu, celui de notre dramatique histoire au tournant des millénaires, la grandeur réconfortante et enthousiasmante de la Miséricorde de Dieu : « C’est de cela que le monde a besoin » disait-il. Si sainte Faustine est la secrétaire de la Miséricorde, comme le Christ l’a appelée Lui-même, Jean-Paul II en est l’apôtre. C’est lui qui a été à la source du développement de la dévotion à la Miséricorde, telle que le Christ l’avait demandée dans ses apparitions à Sainte Faustine.
Nous célèbrerons cette année le centenaire de la mort de saint Jean Paul II. Se rappelle-t-on encore que la première encyclique de Jean-Paul II, Redemptor Hominis, avait été publiée en 1979 ? En 1980, le Pape nous donnait sa deuxième encyclique, Dives in misericordia, sur la Miséricorde Divine. Pour bien nous préparer à accueillir le grand pèlerinage diocésain qui se déroulera chez nous le samedi qui précèdera le Dimanche de la Miséricorde, je vous invite, pendant ce temps de Carême, à nous immerger dans le beau texte de cette Encyclique de Saint Jean Paul II « Dives in misericordia ». Ce document d'une centaine de pages se lit sans trop de difficultés spéciales. Je ne donnerai pas un commentaire de ce texte mais je me bornerai à en faire ressortir quelques grandes lignes. « La miséricorde est une notion que la mentalité contemporaine n'admet pas d'emblée, remarque le Pape, elle tend plutôt à l'éliminer du cœur de l'homme »

Rencontres pour tous avec le Père Dominique Aubert au presbytère de Gallardon chaque mardi de Carême (3-10-17-24-31 mars) à 15h30 et à 20h30 (au choix)
Les thèmes de réflexion et de partage seront annoncés chaque dimanche dans la feuille paroissiale.

HEURE DE LA MISERICORDE, Chaque jour à 15h, église de Gallardon
Chaque vendredi : Chemin de Croix

« Je te rappelle, ma fille, que chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière dans Ma Miséricorde en L’adorant et en La glorifiant ; fais appel à Sa toute-puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs, car à ce moment Elle est grande ouverte à toutes les âmes. A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure, la grâce été donnée au monde entier, la Miséricorde l’emporta sur la Justice. Ma fille, essaie à cette heure-là de faire le Chemin de Croix autant que tes occupations te le permettent ; mais si tu ne peux pas faire le Chemin de Croix, entre au moins à la chapelle et célèbre mon Cœur qui est plein de Miséricorde dans le Saint Sacrement ; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J’exige de toute créature de vénérer ma Miséricorde » (Petit Journal de Sainte Faustine - § 1571)

MESSES EN SEMAINE et ADORATION DU SAINT SACREMENT

Nous sommes tous invités pendant le temps de Carême à prendre le temps de venir le plus souvent possible participer aux messes de semaine pour nous unir plus étroitement au Sacrifice de la Messe et à l’Adoration du Saint Sacrement de 18h30 à 19h30 tous les jeudis après la messe de 18h.

CONFESSIONS, ½ avant chaque messe

Autres confessions pendant la Semaine Sainte

PRIERE DE SAINT JEAN PAUL II

Reste avec nous, Seigneur ! Mane nobiscum, Domine!
Comme les deux disciples de l'Évangile, nous t'implorons, Seigneur Jésus
Reste avec nous! Toi, divin Voyageur, expert de nos routes et connaisseur de notre cœur,
Ne nous laisse pas prisonniers des ombres du soir.
Soutiens-nous dans la lassitude, pardonne nos péchés,
Oriente nos pas sur la voie du bien.
Bénis les enfants, les jeunes, les personnes âgées, les familles, en particulier les malades
Bénis les prêtres et les personnes consacrées.
Bénis toute l'humanité.

Dans l'Eucharistie tu t'es fait "remède d'immortalité" ;
Donne-nous le goût d'une vie vécue en plénitude, qui nous fasse cheminer sur cette terre comme des pèlerins confiants et joyeux,
En ayant toujours pour objectif la vie qui n'a pas de fin.
Reste avec nous, Ainsi Soit-il.

 

La rumination

« Le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ce qui est devant toi, mange-le, mange ce rouleau (de la Parole de Dieu) ! Puis, va ! Parle à la maison d’Israël. » J’ouvris la bouche, il me fit manger le rouleau et il me dit : « Fils d’homme, remplis ton ventre, rassasie tes entrailles avec ce rouleau que je te donne. » Je le mangeai, et dans ma bouche il fut doux comme du miel. Il me dit alors : « Debout, fils d’homme ! Va vers la maison d’Israël, et dis-lui mes paroles. » (Ezechiel 3,1-4) La Bible n'est pas quelque chose qu'on connaît avec l'intelligence, ni même avec le cœur. On connaît la Bible en l'assimilant, en la ruminant, au point de la traduire dans sa vie. Toute autre connaissance qui ne conduit pas à cela est vaine.

Or, nous ne ruminons plus - sauf pour la mauvaise cause qui conduit à la dépression - car nous n’aimons pas approfondir, sans cesse tentés par ce qui est neuf et éphémère, tandis que le résultat de la mastication, comme l’a bien compris saint Augustin, est une transformation étonnante qui mène à la sagesse : « Le sage rumine, le sot ne rumine pas. […] Le sage considère par la pensée ce qu’il a entendu ; mais le sot livre à l’oubli les paroles ouïes. »

La « malbouffe » n’est pas que dans nos assiettes ! Elle touche notre âme qui n’est pas irriguée par les Saintes Écritures, par les grands textes de la Tradition et des maîtres spirituels, qui n’est pas nourrie par le Corps du Christ reçu en état de grâce et avec crainte et tremblement de respect. Nous ne ruminons plus guère : nous gobons ce qui passe à notre portée et nous l’avalons tout rond, d’où notre quête incessante pour autre chose, plus corsé et pourtant tout autant insipide.

Chanoine Dominique Aubert

 

Journée mondiale de la vie consacrée - une journée instituée par le pape Jean-Paul II en 1997, que nous fêtons chaque année le 2 février, la fête de la Présentation du Seigneur, l’occasion d’une profonde réflexion de l"Église universelle sur le don d"une vie dédiée à Dieu.
Cette journée nous permet d"apprendre de plus en plus profondément ce don de la Miséricorde de Dieu, qui est un appel à vivre dans la pureté, la pauvreté et l"obéissance.
C"est une journée d'action de grâce pour chaque vocation au service de Dieu et pour la pléthore de charismes donnés aux instituts de vie consacrée ainsi qu"aux laïcs individuels. Cette année pour la troisième fois cette fête me touche personnellement. Aujourd"hui, pour la troisième fois, avec vous, je voudrais remercier la providence de Dieu pour un style de vie dans lequel je peux me consacrer d"une manière spéciale à Jésus Miséricordieux et travailler pour le bien de l"Église du Christ.
Chers frères et sœurs, toutes les personnes consacrées ont vraiment besoin de soutien par la prière, et moi, je vous demande cette prière de tout mon cœur aujourd"hui.
O mon Dieu, Tu inspires le bien et Tu aides à y arriver, conduis-moi sur le chemin du salut éternel, ainsi que ceux qui se sont donnés à toi pour Ton amour. Permets qu’en imitant fidèlement le Christ, j’accomplisse fidèlement mes vœux et que je serve Toi et mes frères dans un esprit de pauvreté évangélique, d"humilité et pureté, et que je reste toujours obéissant à mon évêque. Ô Jésus Miséricordieux, permets-moi avoir un esprit d"unité et encourage-moi à faire de bonnes œuvres à travers une vie sainte en étant un témoin vrai et digne de Ta Miséricorde.
 
Amen.
Pierre Sokol – consacré
Apôtre de la Miséricorde Divine
Gallardon, le 2 février 2020

Dépositaires du don de Dieu

A l’heure où des lois iniques risquent d’être votées ne respectant pas ce qu’est le don sacré de la Vie et tout particulièrement la vie des enfants ; à l’heure où d’autres lois (l’euthanasie) s’apprêtent à être votées pour « donner le droit » à l’homme (insensé !) de choisir le temps qu’il voudrait vivre et celui de « mettre fin » à « sa vie », il est bon de méditer intensément aujourd’hui sur ce mystère de la Présentation de Jésus au Temple. Cette scène de l’enfance de Jésus est pour nous encore une grande source d’inspiration pour notre vie car nous sommes - et le monde est en train de l’oublier tout particulièrement la France - nous sommes nous aussi des récipiendaires du don de Dieu. Cette vie qui est la nôtre ne nous appartient pas. Nous la recevons. Nous en sommes les dépositaires et notre plus beau cadeau sera de pouvoir dire un jour,
le jour de notre retour à Dieu - mais de pouvoir le dire déjà aujourd’hui - « Père, je remets ma vie entre tes mains » (Luc, 23, 46) comme l’exprime si bien la belle prière d’abandon de Charles de Foucauld que nous chanterons après la Communion. Oui, en disant cela tous les jours, nous actualisons cette scène de l’Évangile que nous venons d’entendre. C’est la vraie Présentation qui est vécue. Nous avons besoin, bien sûr, de nous entraîner à cette remise totale de nos vies à Dieu. Et c’est vers Marie et Joseph que nous pouvons tourner notre regard aujourd’hui. Ils ont compris que cet enfant ne leur appartient pas. Ils l’ont reçu. Ils l’ont accueilli. En le présentant au Temple, ils rendent à Dieu ce qu’ils ont reçu et qui Lui appartient à Lui seul. « Heureux ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la gardent » (Luc 11, 28)

Chanoine Dominique Aubert

 

« Ces jours, chacun y va de ses vœux : “Et la santé surtout !” Il est vrai qu’elle importe. Avoir un corps en forme, sans trop de douleurs, ce corps notre ami à choyer, voici que nous apprécions. L’écologie intégrale nous propose d’y veiller par une nourriture saine, par un juste sommeil, par des exercices modérés et quotidiens. Mais surtout vivre des relations humaines qui équilibrent notre personne et fortifient notre bien-être. Vivre avec des frères et des sœurs, c’est une belle joie n’est-ce pas ?

Serait-ce tout cela l’important en ce début d’année ? Non, si l’on oubliait le meilleur !

Mes vœux sont que chacun de vous puise à la source de l’amour, le Cœur de Jésus doux et humble, lent à la colère, plein de tendresse pour qui le craint. Noël nous a rappelé la proximité de Dieu qui, par le oui de la Vierge Marie, s’est fait petit enfant afin de partager notre condition humaine en toutes choses à l’exception du péché. Jésus est là chaque jour à nos côtés comme il l’a promis.

L’Eglise qui est en Eure et Loir entreprend un nouvel élan missionnaire et caritatif. Ces deux dimensions sont les deux faces d’une même pièce, elles se portent mutuellement, ensemble elles disent l’Évangile qui annonce un Amour pour tous, visible par nos engagements, notre présence et notre écoute des souffrances de nos contemporains. Multiplions les fraternités de maison où des voisins et de nouveaux paroissiens nous rejoindront. Personne ne sera seul au sein de nos communautés paroissiales si nous y veillons vraiment.

Que l’année 2020 soit un grand cru au goût de la Miséricorde divine. Que notre paix rejoigne les personnes de bonne volonté qui cherchent à bâtir une société humaine et inclusive sans clivage aucun. Saint Paul dit que notre foi est un trésor, sachons faire absolument confiance au Saint Esprit qui nous enseignera les voies justes de la Vie. »

 

 

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise