Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Le bonheur de l’humanité dépend de ma manière de vivre

Le temps du Carême est un temps de conversion. Il nous invite à redécouvrir les ressorts de notre liberté, à redécouvrir les enjeux de nos décisions, à redécouvrir la solidarité qui nous unit à tous les hommes.

Ce temps ne nous appelle pas à cultiver une sorte de perfection personnelle qui nous mettrait à part du reste de l’humanité ; il ne s’agit pas pour nous d’un exercice particulier nous perfectionnant sans que nous ayons à nous inquiéter du reste du monde.

Il s’agit au contraire qu’en engageant notre liberté à la suite du Christ nous fassions grandir dans le monde les fruits du salut acquis par le Christ pour tous les hommes. Il s’agit que, par les choix de notre liberté, nous mettions en pratique ce que le Christ est venu dire et ce qu’il a fait dans ses tentations au désert : le primat de la Parole de Dieu sur notre propre jugement, la force incomparable de la puissance de Dieu que nous devons respecter et adorer, le chemin de vie que Dieu ouvre devant nous en nous invitant à la conversion et à l’amour.

Aujourd’hui, nous entrons une nouvelle fois dans ce temps de conversion, nous sommes appelés une nouvelle fois à prendre le chemin de la vie, et ce chemin de la vie s’ouvre devant nous, pour nous, pour chacun d’entre nous, pour nos communautés ; il s’ouvre à travers nous pour l’humanité entière.

La solidarité que nous appelons à vivre pendant le carême s’exprime par le partage auquel nous sommes conviés mais elle s’exprime plus fondamentalement par la prise de conscience que, dans les décisions que je prends, dans les actes de ma vie, tous les hommes sont impliqués. Le bonheur de l’humanité dépend de ma manière de vivre : si je vis saintement, l’humanité marche vers le bonheur ; si je vis dans l’ignorance de la loi de Dieu, l’humanité marche vers son malheur et vers sa mort.
C’est notre responsabilité, c’est la grâce qui nous est faite de connaître ce chemin de vie.
C’est l’appel qui nous est adressé : « Choisis la vie et le bonheur ».


Chanoine Dominique Aubert, Curé

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise