Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Il reviendra

Nous entrons dans la fin de l’année liturgique. Temps particulier où les textes que nous lirons à la messe le Dimanche et en semaine nous parlerons de « la fin des temps » du « retour du Christ ». Parler du retour du Christ, c’est affirmer une chose essentielle : que le monde dans lequel nous vivons n’est pas clos sur lui-même, n’est pas enfermé en lui-même, n’est pas une fin en lui-même. Dire cela, c’est dire quelque chose d’extraordinaire dans ce monde moderne où TOUT semble vouloir servir à bâtir avec ses propres forces un « monde merveilleux » où l’homme serait enfin libre de mener une vie tranquille, remplie de bonheur et de paix éternellement… mais sur terre ! Les événements auxquels nous assistons (cataclysmes en tout genre, guerre...) semblent nous indiquer le contraire… 
N’entrons pas cependant, nous chrétiens, dans cette psychose apocalyptique dans laquelle certains voudraient nous entraîner. Ce que nous affirmons et que nous proclamons haut et fort tous les Dimanches dans le Credo,
c’est que « le Christ reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts et que son règne n’aura pas de fin ». Alors demandons-nous si nous vivons en conséquence ?

Comme des hommes et des femmes qui s’installent dans leur vie et dans ce monde ou comme des hommes et des femmes qui vivent dans une véritable attente ?
Sommes-nous des pèlerins sur cette terre ? Vivons-nous comme des nomades ou comme des sédentaires qui ne cherchent qu’à s’enraciner chaque jour davantage un peu plus ? Qu’est-ce qui dans ma vie témoigne de cet état de pèlerin, d’homme de passage sur cette terre qui est le propre de la vie chrétienne ? Posons-nous sereinement la question.

Une chose est sûre cependant c’est que le jour du retour triomphal du Christ - que nul n'est capable d'imaginer - le Christ qui est passé par la mort pour ressusciter victorieux – ce jour-là amènera un changement radical. Dire que le retour du Christ surviendra dans un grand bouleversement, c'est faire comprendre que le monde ancien se brise car il est, en quelque sorte, incapable de contenir la nouveauté du règne de Dieu.

Chanoine Dominique Aubert – Curé




Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise