Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Pourquoi faire célébrer une messe ?

« Le Christ n’a pas à recommencer plusieurs fois son sacrifice » nous dit l’épître aux Hébreux (9,25). Ce que Jésus a accompli, sa vie, sa mort et sa résurrection, une fois pour toutes, pour tous et jusqu’à la fin des temps, il n’a pas à le refaire. Mais pour nous, il faut que ce don, fait une fois pour toutes, nous devienne présent et actuel. C’est pourquoi Jésus-Christ nous a demandé de faire mémoire de son sacrifice, du Jeudi Saint ; chaque messe manifeste la présence vivante du Ressuscité. Le Christ a tout donné, mais il nous reste à tout recevoir.

Chaque messe offerte est une manière d’appliquer la rédemption du Christ à notre situation particulière. L’intention de messe qui est la plus courante est de prier pour les défunts, pour qu’ils accèdent à la plénitude de la lumière de Dieu par l’action salvatrice du Christ actualisée dans l’Eucharistie célébrée. Pour les défunts, le prêtre peut citer l’intention au mémento des défunts dans la prière eucharistique. Mais ce n’est pas la seule intention possible. On peut prier pour des jeunes mariés, des prêtres, un malade, pour un parent, un ami, pour soi-même, pour la vie du monde, pour la vie de l’Église… en action de grâces pour des noces d’or ou d’argent, pour un jubilé sacerdotal, pour une guérison, une paix retrouvée… Pour garder une certaine discrétion, ce qui le veulent indiqueront alors que l’on prie pour « une intention particulière ».

La messe n’a pas de prix. Mais dès les origines de l’Église, les fidèles ont voulu participer à l’Eucharistie par des offrandes en nature ou en espèces. Elles sont destinées à assurer les frais du culte, la subsistance des prêtres, la vie de l’Église. C’est l’origine de la pratique des "honoraires de messe", qui date du VIIIe siècle et qui s’enracine dans l’Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu. Le prêtre doit toujours pouvoir "vivre de l’autel". La vie matérielle de l’Église et de son clergé repose donc sur cette contribution volontaire des fidèles. Pour une messe, l’offrande s’élève actuellement à 17 euros. En aucun cas la grâce reçue ne dépendra de la somme !

Comment faire célébrer une ou des messes :

1- Remplir le carton ci-joint et le renvoyer à la paroisse ou le déposer dans les paniers de la quête le dimanche.
2- Envoyer à celui pour qui vous voulez faire célébrer une messe l’autre carton pour le prévenir du jour ou la messe sera célébrée.

 

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise