Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas du messager, celui qui annonce la paix, qui porte la bonne nouvelle, qui annonce le salut »

104 visites pastorales à l’étranger
20 351 discours
80 000 pages écrites
14 encycliques
15 exhortations apostoliques
12 constitutions apostoliques
28 motu proprio
42 lettres apostoliques
26 lettres aux prêtres pour le Jeudi Saint
23 livres

Il béatifia 1 340 personnes et canonisa 483 saints,

Quel ne fut pas notre surprise et notre profonde joie lorsque la semaine dernière à Cracovie dans son bureau le cardinal Stanisław Dziwisz a voulu nous remettre à Pierre et à moi, en présence de notre évêque, Mgr Philippe Christory, en signe de l’attachement qu’il portait à tout le travail que le seigneur accomplit dans notre sanctuaire de la miséricorde, lorsqu'il nous a remis ce qui « enveloppa » le corps quotidiennement de celui qu’on a appelé « l’athlète de Dieu », de celui qui fut le 260ème successeur de l’apôtre Saint-Pierre, Saint Jean Paul II, de celui que le pape François canonisa en 2014, à savoir la soutane blanche celle qu’il portait quotidiennement pour travailler, pour prier et recevoir dans l’intimité de ses appartements pontificaux ses proches collaborateurs.

Le cardinal Stanisław Dziwisz , dans l’entretien qu’il a eu avec le journaliste italien d’origine polonaise Gian Franco Sviercoski « une vie avec Karol », révèle ceci :

« Comme à Cracovie, au Vatican, Jean-Paul a continué de vivre très modestement. Je dois même dire qu’il pratiquait la pauvreté de manière héroïque, mais, et c’était cela le plus frappant, sans aucun effort. Il ne possédait rien et ne demande jamais rien. »

En pliant seul précautionneusement la soutane du Saint Pape j’ai peu remarquer les nombreuses reprises en coton que les Sœurs de la Congrégation des Servantes du Sacré - Cœur de Jésus qui le servaient ne manquaient pas de lui faire, répondant sans doute à son aspiration à la pauvreté !


Cette soutane était destinée à être donnée, dans les prochaines semaines à une grande paroisse dédiée à Jean-Paul II en Pologne, mais le cardinal a souhaité qu’elle soit donnée à notre sanctuaire de Gallardon.

Mgr Christory et moi - même l’avons invité à venir prier avec nous ici même à Gallardon. Il nous a dit qu’il le souhaitait.

Nous recevons ce beau souvenir qui prendra place prochainement à côté de la relique majeure de Saint Jean Paul II, en ce beau jour où nous le célébrons à quelques jours au jour de sa fête officielle choisi en relation avec le 22 octobre 1978, jour de la messe inaugurale de son pontificat.

Le cardinal Stanisław Dziwisz nous l’a donnée lors de l’entretient qu’il eut avec nous trois et qui portait sur la question de savoir comment témoigner de la Miséricorde dans un environnement de plus en plus marqué par le monde musulman. Le cardinal nous a invité à relire l’intervention de Saint Jean Paul II devant les jeunes de Casablanca le 19 août 1985. Il nous a dit d’avoir le courage tout simplement de vivre et de témoigner publiquement de la Miséricorde ! Publiquement !

Dans quelques instants Pierre Sokol m’aidera à vous montrer la soutane du saint pape. Car c’est aussi grâce à Pierre et à son lien avec le Cardinal - et je tiens à le remercier devant vous - que nous avons pu recevoir ce beau cadeau qui désormais restera dans notre sanctuaire et sera, dès que nous le pourrons présentée à tous dans une vitrine sécurisée bien sûr et sous surveillance de caméras.

Ce vêtement du Saint Pape nous rappellera :

Cet homme courageux qui libéra bien des pays de régimes totalitaires et déshumanisants. « L’unique vérité capable de contrebalancer le mal de ces idéologies est le fait que Dieu est Miséricorde », confiera-t-il dans Mémoire et identité.

Elle nous rappellera ce pasteur infatigable qui parcouru le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile de Jésus-Christ répondant à l’adjonction du Christ : « Soit le berger de mes brebis ».

Elle nous incitera, je l’espère à être fiers de notre foi et de à nous engager à notre tour résolument sur le chemin de l’évangélisation de notre monde là où nous vivons.

Elle nous rappellera Celui qui deviendra peut-être un jour « docteur de l’Église », qui par son enseignement sans concession montra à l’homme les chemins de Dieu, défendant l'autorité de l'Église sans étroitesse d'esprit, tout en étant doté d'une volonté de mettre la personne humaine et son salut au cœur des préoccupations.

Elle nous rappellera enfin cet amoureux de la Miséricorde qui prophétisa le 17 août 2002 lors de la consécration du nouveau sanctuaire de la miséricorde divine de Lagiewniki « Dans la miséricorde de Dieu, le monde trouvera la paix, et l’homme le bonheur » et elle nous invitera à être peut être un peu plus que nous le sommes parfois attachés à ce grand don qui nous est fait ici même à Gallardon du message de la miséricorde tel qu’il nous a été transmis par Ste Faustine, Sainte Faustine qu’il canonisa en l’an 2000 avec ces paroles : « C'est de cet amour que l'humanité d'aujourd'hui doit s'inspirer pour affronter la crise de sens, les défis des besoins les plus divers, en particulier l'exigence de sauvegarder la dignité de chaque personne humaine. Le message de la divine miséricorde est ainsi, de façon implicite, également un message sur la valeur de chaque homme. Chaque personne est précieuse aux yeux de Dieu, le Christ a donné sa vie pour chacun, le Père fait don à tous de son Esprit et offre l'accès à son intimité.

Et toi, Faustyna, don de Dieu à notre temps, don de la terre de Pologne à toute l'Eglise, obtiens-nous de percevoir la profondeur de la miséricorde divine, aide-nous à en faire l'expérience vivante et à en témoigner à nos frères. Que ton message de lumière et d'espérance se diffuse dans le monde entier, pousse les pécheurs à la conversion, dissipe les rivalités et les haines, incite les hommes et les nations à la pratique de la fraternité. Aujourd'hui, en tournant le regard avec toi vers le visage du Christ ressuscité, nous faisons nôtre ta prière d'abandon confiant et nous disons avec une ferme espérance : Jésus, j'ai confiance en Toi »

Merci très Saint Père !
Continuez inlassablement de prier et de veillez sur nous et sur notre Sanctuaire.
Merci cher Cardinal Stanisław Dziwisz

Amen.

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise