Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Ce sale petit virus !

Le monde s’affole depuis quelques semaines à cause du coronavirus. Ce petit virus parti de Chine et qui vient, semble-t-il, contrarier toute notre planète : fermeture d’école, d’entreprises, de salles de spectacles, d’églises dans certains pays ; « quarantaine » imposées à tous ceux qui rentrent de Chine continentale, Hong Kong, Macao, de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie... usines qui tournent jour et nuit pour fabriquer des masques de protection....accélération de la recherche pour trouver une vaccin... et les bourses qui s’affolent ! Tout cela est vrai mais... Mais QUI se soucie de ce sale petit virus qui est, lui, endémique depuis... que l’homme est homme ? Sale petit virus qui nous a été transmis par la faute d’Adam et Eve et qui continue de sévir : LE PÉCHÉ. Et vous pouvez me croire, ce sale petit virus est autrement plus redoutable que le coronavirus. Il est la cause de tous les désordres aussi bien dans nos vies personnelles que dans celles de nos familles, de nos entreprises, de notre société, de notre monde : « débauche, impureté, obscénité, idolâtrie, sorcellerie, haines, querelles, jalousie, colère, envie, divisions, sectarisme, rivalités, beuveries, gloutonnerie et autres choses du même genre », nous dit saint Paul, dans sa lettre aux Galates (5, 18-25). Oui, qui se soucie de ce sale petit virus sinon, et heureusement, les chrétiens ? Et c’est une bénédiction, une grâce pour notre monde. Car non seulement les chrétiens tout au long de l’année sont invités à prendre conscience qu’ils sont infectés, mais l’Église, dans sa sagesse, les invite à se mettre « en quarantaine » pour se soigner et ne pas infecter les autres. Car ils ont un remède efficace, le seul remède efficace : la confession. Et ne nous y trompons pas, si ce virus nous affecte personnellement, il affecte aussi par nous les autres. Comme le dit encore saint Paul : notre corps forme un tout et quand un membre est malade, c’est tout le corps qui devient malade. Mais, si nous n’avons pas encore de vaccin pour le coronavirus, nous avons un remède efficace, un « vaccin » à utiliser régulièrement contre le sale petit virus nommé péché (comme le vaccin pour la grippe annuellement) : c’est la confession. Dommage ! Dommage que beaucoup ne le prennent pas car non seulement, quoi qu’ils en pensent, ils restent profondément malades mais, en plus, avec une inconscience incroyable, ils infectent en permanence le corps tout entier ! Quelle responsabilité prennent-ils devant Dieu !

Chanoine Dominique Auber - Curé                                    

 

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise