Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Nos prêtres : de "pauvres types" ?

Un titre bien provocateur à l’heure où nous rendons grâce à Dieu, au moment des ordinations sacerdotales ! Il est bon que nous nous arrêtions un instant pour comprendre la réalité de l’appel de Dieu. L'engagement de ces jeunes suscite l'admiration, mais aussi l'étonnement, la perplexité et parfois l'incompréhension. Au fait, que choisissent-ils librement de vivre et à quoi s'engagent-ils délibérément ? À la pauvreté. Pour notre société, ce mot provoque l'horreur ou la pitié, à moins que ce ne soit le sourire. À l'obéissance. Ce n'est guère à la mode ! Tout le monde semble avoir des prédispositions à commander plutôt qu'à être sous-fifre… Au célibat et à la chasteté. Un choix qui paraît à première vue aberrant à l'époque de la GPA et de la recherche du plaisir à tout prix ! À servir. Déjà plus familier ! Encore faut-il ne pas confondre entre se servir et servir, car il est évidemment beaucoup plus difficile et compromettant de se mettre au service des autres. À la prière, à l'oraison, au silence, au recueillement… Plutôt atypique quand tout un chacun court, s'active continuellement et craint le vide ou la solitude. Au sacrifice, au renoncement, au don de soi. Mots tellement éloignés du  "tout tout de suite" et du profit facile ! Notre époque a plus d'admiration pour les "requins" que pour les "pigeons". À annoncer la Parole de Dieu. Difficile au milieu de toutes les informations de tous genres. Et pourquoi faire confiance à cette Parole, plutôt qu'à une autre ? D'autant plus qu'elle nous pousse dans nos retranchements et nous engage dangereusement. À administrer les Sacrements. Décidément anachronique ! En ce temps où certains prétendent se "faire débaptiser" ou refusent même le mariage civil, où les uns ne se confessent plus et où les autres ne croient plus en "la présence réelle". À diriger la communauté au nom du Christ. Là, c'est vraiment trop ! Pour qui se prennent-ils ?

Alors, après ce tableau plutôt déroutant, on peut se demander à juste titre si tous ces mots ne sont pas périmés. Aux yeux du monde, les prêtres sont bien de "pauvres types" ; à côté de la plaque ou des naïfs dont la mission serait vouée à l'échec. A l'heure de la "tolérance" ;, on est respectueux de leur choix, même si on ne le comprend pas ou s'il fait doucement sourire. Mais, lorsque ces prêtres, sûrs de ce qu'ils font et annoncent, nous proposent de faire comme eux, alors, non ! On s'indigne, on se révolte, on les critique, on les boude… On les accuse de se mêler de ce qui ne les regarde pas ! On les assimile à des gourous en mal d'adeptes, alors que, comme Jean-Baptiste, leur seul désir est de nous conduire au Christ : ce Christ qui est leur passion, ce Christ pour lequel ils ont renoncé à tout et qu'ils désirent ardemment nous faire connaître et aimer.

par le Père Frédéric Roder

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise