Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Lettre de Carême de votre Curé, Gallardon le 27 Février 2022
“En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier”
Le cœur de l’homme est malade ! Ne le voyons-nous pas ? La guerre aux portes de l’Europe en Ukraine ! Cette loi inique qui prolonge la possibilité de l’avortement de 12 à 14 semaines et qui est passée sous silence : quand les chrétiens vont-ils réagir ? Les droits de la femme sans doute, mais le droit de l’enfant à vivre ! Il n’a rien demandé, lui, et on le tue. A moins que les chrétiens ne réalisent plus que le fœtus est un être humain à part entière. N’est-il pas de notre devoir de défendre le plus petit et sans défense… on ne peut se taire ! Oui, le cœur de l’homme est vraiment malade ! Et de tant d’autres dérèglements dans nos sociétés et dans notre monde. Oui, le cœur de l’homme est malade. Il a plus que jamais besoin de la puissance de la miséricorde de Dieu pour être guéri. Je rappelle, s’il en est besoin, que le mot miséricorde signifie le cœur qui se penche sur la misère pour la guérir. Ce dont le monde aura le plus besoin, avait prophétisé Saint Jean Paul II à l’aube du XXIème siècle, c’est de la miséricorde telle qu’elle a été annoncée à Sainte Faustine. "L'humanité n'aura de paix que lorsqu'elle s'adressera avec confiance à la Divine Miséricorde" (Petit Journal, 132). Nous ne pouvons pas rester extérieurs et spectateurs de cette misère : “Fais de moi, Seigneur, un instrument de ta miséricorde ». Le Saint Carême très heureusement va commencer dans quelques jours, très exactement mercredi prochain. Le prêtre, au nom du Seigneur, en nous imposant les cendres sur le front, nous rappellera que nous “sommes poussière” et que nous avons besoin de grandement nous convertir pour vivre. Nous avons souvent l’habitude de voir dans le carême un temps pour NOUS convertir. Cette année demandons à Jésus pendant ce carême de se servir de nos sacrifices pour l’Œuvre de sa Rédemption, pour répandre sa miséricorde en ce monde où le cœur de l’homme est blessé. Oui, demandons-Lui de se servir de nous pour cela.
Tout d’abord j’invite chacun de vous à mettre dans l’enveloppe qui vous sera distribuée après la Sainte Communion les prénoms de ceux et celles dans votre entourage (voisinage, famille, travail, collège et lycée, communauté paroissiale …) vis-à-vis desquels vous nourrissez quelques rancœurs, quelques aigreurs, voire de la haine. Désamorcer la guerre dans le monde, cela commence dans nos vies, dans notre cœur. Ces enveloppes seront anonymes et scellées. Elles seront à rapporter le Mercredi des Cendres pour être déposées à la fin de la cérémonie solennellement en procession dans la Tabernacle de l’église où elles resteront pendant tout le Carême au pied du Seigneur. C’est là que nous pourrons chacun de nous venir prier, nous recueillir le plus souvent possible dans un moment de prière silencieuse, pendant la messe en semaine, pendant les temps d’Adoration du Saint Sacrement. Nous y prierons d’abord pour la conversion de notre cœur afin que le Seigneur lui-même guérisse toutes ces rancœurs et ces aigreurs qui nous habitent, et nous prierons aussi pour la conversion du cœur de ceux que blessent ces rancœurs et dont les prénoms sont dans le Tabernacle. Mais, bien plus, nous prierons chacun de nous les uns pour les autres. Nous ne prierons pas uniquement pour ceux dont nous avons déposé les prénoms mais pour tous ceux qui reposent au pied du Seigneur dans le Tabernacle pendant ce temps de Carême. Saint Jean Paul II nous dit : « Sœur Faustine Kowalska a écrit dans son journal : "J'éprouve une douleur atroce, lorsque j'observe les souffrances du prochain. Toutes les souffrances du prochain se répercutent dans mon cœur ; je porte dans mon cœur leurs angoisses, de sorte qu'elles m'anéantissent également physiquement. Je voudrais que toutes les douleurs retombent sur moi, pour soulager mon prochain" (Petit Journal, 365). Voilà à quel point de partage conduit l'amour lorsqu'il se mesure à l'amour de Dieu ! C'est de cet amour que l'humanité d'aujourd'hui doit s'inspirer pour affronter la crise de sens, les défis des besoins les plus divers. Et toi, Faustine, don de Dieu à notre temps, don de la terre de Pologne à toute l'Église, obtiens-nous de percevoir la profondeur de la miséricorde divine, aide-nous à en faire l'expérience vivante et à en témoigner à nos frères. Que ton message de lumière et d'espérance se diffuse dans le monde entier, pousse les pécheurs à la conversion, dissipe les rivalités et les haines, incite les hommes et les nations à la pratique de la fraternité. Aujourd'hui, en tournant le regard avec toi vers le visage du Christ ressuscité, nous faisons nôtre ta prière d'abandon confiant et nous disons avec une ferme espérance : « Jésus, j'ai confiance en Toi ! ».
10
Chaque Dimanche une heure d’Adoration du Saint Sacrement avant la messe (après ce serait mieux mais c’est difficile pour beaucoup). À l’issue de ce temps d’Adoration nous redirons tous ensemble la Prière de Consécration du monde à la Miséricorde Divine voulue par Saint Jean Paul II en 2002 et dont nous célèbrerons le 20ème anniversaire cette année. « Combien le monde d’aujourd’hui a besoin de la Miséricorde Divine ! Sur tous les continents, du plus profond de la souffrance humaine, un cri de miséricorde semble s’élever (…) Aujourd’hui, donc, dans ce sanctuaire, je veux poser un acte solennel de confier le monde à la Miséricorde de Dieu. Je le fais avec le fervent désir que le message de l’amour miséricordieux de Dieu, qui a été proclamé ici par Sœur Faustine, puisse atteindre tous les habitants de la terre et remplir leurs cœurs d’espérance. Que ce message se propage d’ici à notre chère patrie et dans le monde entier » (St Jean Paul II, août 2002)
Et puis je rappelle les moments importants dans notre Communauté pour vivre ce Saint Carême :
- Les messes quotidiennes : le mardi à 18h suivie du Chapelet de la Vierge Marie ; le mercredi à 18h suivie des Litanies de la Divine miséricorde ; le jeudi à 18h suivie d’une demi-heure d’Adoration jusqu’à 19h ; le vendredi à 18h suivie de la méditation du Petit Journal et du Chapelet de la Divine Miséricorde. Si nous réalisions ce que constitue le poids de la Messe et son impact dans notre existence quotidienne, nous cesserions de courir à gauche et à droite pour rechercher des réponses à nos interrogations existentielles, des solutions à nos problèmes. La Messe est la réponse de Dieu à la préoccupation de l'homme. C'est la communion parfaite entre le Divin et l'Humain. Aucun charisme, aucune vertu, aucune force spirituelle, ne peut remplacer la Messe. La Messe nous ouvre à la Plénitude de Dieu. La Messe fait aussi de chaque fidèle un sacrement du Christ dans son milieu de vie : en famille, au travail, dans les relations sociales etc.
- Le lundi à Saint-Symphorien, Chapelle St Jean Paul II de 18h à 19h : Adoration du Saint Sacrement.
- Possibilité de Confessions : mardi, mercredi jeudi et vendredi au bureau d’accueil de l’église
- Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi soit à Gallardon soit à Saint Symphorien : Adoration du Saint Sacrement suivie de l’Heure de la Miséricorde et de la récitation du Chapelet de la Miséricorde (de 14h30 à environ 15h20)
- Tous les vendredis du temps de Carême : Chemin de Croix à 15h à l’église de Gallardon.
Chanoine Dominique Aubert

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise