Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

A Jésus par Marie

Depuis hier nous sommes entrés dans le mois de mai, mois traditionnellement consacré à Marie. J’aime beaucoup cette statue de l’artiste polonais Czeslaw Dzwigaj représentant le Saint Pape Jean Paul II nous montrant le chemin vers Jésus en passant par Marie. Ad Jesum per Mariam. Sans doute le Christ « est notre unique maître qui doit nous enseigner, notre unique Seigneur de qui nous devons dépendre, notre unique chef auquel nous devons être unis, notre unique modèle auquel nous devons nous conformer, notre unique médecin qui doit nous guérir, notre unique pasteur qui doit nous nourrir, notre unique voie qui doit nous conduire, notre unique vérité que nous devons croire, notre unique vie qui doit nous vivifier, et notre unique tout en toutes choses qui doit nous suffire » (Traité de la vraie dévotion, 61) Cependant la dévotion à la Sainte Vierge est un moyen privilégié « pour trouver Jésus Christ parfaitement, pour l’aimer tendrement et le servir fidèlement » (Traité de la vraie dévotion, 62). « Chaque fois que tu penses à Marie, Marie pense à Dieu pour toi. Chaque fois que tu loues et honores Marie, Marie loue et honore Dieu avec toi. Marie est toute relative à Dieu. Marie est l’écho de Dieu, qui ne dit et ne répète que Dieu. Si tu dis Marie, elle dit Dieu. Quand on l’aime, quand on l’honore ou on lui donne, Dieu est loué, Dieu est aimé, Dieu est honoré, on donne à Dieu, par Marie et en Marie » » (Traité de la vraie dévotion, 225). Je vous invite, en union avec notre Pape François et avec une grande fidélité, à réciter chaque jour de ce mois de mai le Chapelet à la Vierge Marie (sans délaisser bien sur le Chapelet à la Divine Miséricorde).

Chanoine Dominique Aubert, Curé

 

Le Bon Pasteur

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » De cette présence du Christ dans son Église, il y a de nombreux signes, mais les deux plus grands, les deux plus essentiels, ce sont ce signe de son Corps dans l’Eucharistie signe qui est la raison d'être de tout rassemblement des fidèles du Christ ; et l'autre signe, subordonné au premier d'ailleurs, c'est celui des pasteurs qui sont l'image, qui sont la manifestation visible, qui sont le signe parmi nous de cette présence du Christ, chef de son peuple, tête de son corps, berger de son troupeau, guide des hommes vers Lui-même. Car Il est non seulement le but vers lequel nous marchons, mais aussi le chemin sur lequel nous marchons, et Celui qui marche avec nous sur ce chemin. Car en dehors de Lui, il n'est pas possible de parvenir au but. Et c'est pourquoi, Il se manifeste à nous, de façon visible et tangible, par ses ministres qu'Il choisit au milieu de son peuple, qu'il choisit quelconques, sans aucune particularité de leur part, mais à qui Il donne d'être, précisément parce qu'ils n'ont rien d'extraordinaire en eux-mêmes, d'être les signes tangibles, visibles, de sa présence. Tout ce que les prêtres sont ne peut venir que de la grâce de Dieu. Car par eux-mêmes, ce sont des hommes ordinaires, souvent très ordinaires. Mais le choix de Dieu les investit d'une signification qui n'en fait pas des surhommes, mais qui en fait , eux qui sont hommes parmi les hommes, brebis parmi les brebis, membres du troupeau parmi les membres du troupeau, les images vivantes du berger invisible et unique, Jésus-Christ qui est là, par leur ministère pour nous guider vers les sources d'eau vive. Puisse notre messe dominicale être un chant d’allégresse parce que le Christ est vraiment présent parmi nous.

Chanoine Dominique Aubert, curé

 

Une Oasis de Miséricorde

Je voudrais vous dire toute ma joie pour ce beau Dimanche de la Miséricorde que nous avons vécu Dimanche dernier. Je crois qu’une pluie de grâces est tombée sur notre Sanctuaire de Gallardon. Par-delà la célébration qui fut très intense et profondément priante (merci à Marthe Bouchot et à son petit chœur) nous avons vécu aussi dans l’après-midi deux beaux temps de prière : l’Heure de la Miséricorde et les Vêpres de ce Dimanche qui ont rassemblé beaucoup de monde. Tout l’après-midi nous avons accueilli des fidèles venus prier devant le Tableau de la Miséricorde et les reliques de nos chers Saints. Je noterais tout particulièrement le grand nombre de confessions tout au long de ce week-end. « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, ». Et c’est là, je crois l’essentiel : Gallardon devient « une oasis de miséricorde » d’après le titre du bel article de Famille Chrétienne paru la semaine précédente. Beaucoup, après avoir lu cet article, sont venus parfois de très loin pour célébrer la Miséricorde, pour se laisser envelopper par la Miséricorde, pour confier, au pied du Tableau tout ce qu’ils portaient dans leur cœur. Et puis tout au long de cette semaine, beaucoup ont continué aussi à venir se confesser et s’informer sur la Miséricorde. Si Gallardon devient ainsi « mont Thabor », comme le Père François de Cracovie nous l’a prédit, alors j’en suis heureux avec vous. Le « mont Thabor » c’est-à-dire un lieu où le Christ dans sa Gloire nous donne à contempler la source de sa miséricorde pour ensuite que nous « redescendions » avec confiance dans la plaine parfois douloureuse de nos vies quotidiennes, pour que nous en vivions et en témoignions. « À vous d’en être les témoins... » dira Jésus.

Chanoine Dominique Aubert, curé

 

Instrument de Jésus

« C’est aux âmes humbles, dit Jésus à sœur Faustine, que je fais confiance. » (Petit Journal 1220). Voilà notre conception de Dieu toute retournée : par l’inscription à ses pieds, Jésus nous enjoint de lui faire confiance, mais nous sommes aussi investis d’une folle responsabilité : entrer dans la confiance de Dieu. Dieu veut nous faire confiance !
Jésus nous indique dans l’Évangile quel est le chemin pour y parvenir : c’est l’humilité, c’est le service, c’est le silence intérieur qui remet tout au Père. Pour être dans la confiance de Dieu, il nous faut abandonner tout désir de supériorité en quoi que ce soit, tout désir d’être reconnu pour ce que nous sommes et pour ce que nous faisons, il faut traquer la moindre poussière d’orgueil de chaque jour, et même les mots « moi, je ». Et nous nous apercevons très vite que nous jouissons d’une proximité toute particulière avec le Seigneur.
Jésus désire d’un grand désir que nous soyons ses instruments, ses passeurs, dans nos gestes, notre langage, notre cœur, que nous soyons les supports de sa miséricorde pour nos prochains. Or, il ne peut trouver d’instruments qu’en celui et celle qui quitte tout amour-propre, tout égoïsme et tout égocentrisme, et qui se laisse investir par lui, dans la pudeur, la patience et l’esprit de simplicité.
Chacun de nous peut être cet instrument de Jésus. Puisons notre force dans le silence intérieur secret, et remettons à Jésus seul toutes nos difficultés et nos croix quotidiennes. Il les transfigurera à son service.

Isabelle Kamaroudis, catéchiste

Retrouvez l'article complet et le reportage dans Famille Chrétienne du 10 Avril 2021...

 

Vous connaissez ici, la possibilité de suivre les messes en direct sur "Facebook Live". Mais si vous êtes "allergique" à Facebook et/ou vous connaissez des personnes qui ne l'utilisent pas, vous pouvez également retrouver ces messes en live sur Youtube, une application bien plus répandue sur toutes les "devices" modernes : mobiles, tablettes, TV connectée, box de votre opérateur...
Retrouvez ici le lien à conserver pour voir et revoir, toutes les célébrations : le canal de la Paroisse sur Youtube
Inutile de préciser que rien ne remplace bien évidemment, la messe dans votre église favorite...Mais cela compense l'éloignement dont certains peuvent souffrir...#messes

"Ils n'ont pas de Rameaux en mains !"

En ce jour des Rameaux, n’oublions pas qu’autour de nous, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas la foi. Nous en connaissons tous : des voisins, des collègues, et même des membres de notre famille. Peut-être que personne ne leur a jamais parlé de Jésus, le Messie, le Rédempteur, et cela depuis des années. Peut-être que les épreuves qu’ils ont connues les ont fait entrer dans la tentation et leur ont fait abandonner la vraie foi chrétienne pour adopter une conception de la vie au gré des idées à la mode. Quelle qu’en soit la raison, les faits sont là : ils n’ont pas de rameaux à la main aujourd’hui ! Ils n’ont pas de part, aussi minime qu’elle soit, à la victoire du Christ. Ils ressemblent à ces gens qui devaient s’étonner de la joie de la foule en demandant : "Qui est celui-là ? Qu’est-ce qui se passe ?" Y a-t-il une meilleure façon pour nous de célébrer la plus Grande Semaine de l’année que de leur donner une réponse à cette question, en leur disant qui est Jésus et ce qu’il veut être pour eux ? Saint Jean Paul II aimait à dire que la meilleure façon de grandir dans la foi, c’est de la partager avec d’autres. Cette semaine, fortifiés par la célébration de ce jour, constatons qu’il avait raison. La victoire du Christ est trop précieuse pour que nous la gardions pour nous.

Chanoine Dominique Aubert, Curé

 

 

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise