Accueil


"Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante
désormais, tous les âges me diront bienheureuse."

(Evangile selon saint Luc chapitre 1, verset 46)

Quelques éléments pour nous éveiller et amuser en famille, sans oublier l'essentiel : Dieu.

Retrouvez des textes, mots-croisés...pour égayer notre journée et rester en contact avec notre Foi...:

- un document pour les parents

- un document pour les enfants

- des mots-croisés pour se détendre...

Bon Carême à tous !

 

Avant d’écouter le Christ, Il nous faut l’avoir admiré. C’est ce qui se passe dans le récit de la Transfiguration.  Après avoir admiré le visage de la Transfiguration du Christ, les disciples deviennent capables d’écouter la voix du Père (Mt 17,5) et de redescendre avec Lui, avec le Christ, pour continuer le chemin, aussi difficile soit-il. Jésus savait très bien que ses disciples ne pourraient pas le suivre sans avoir fait l’expérience de sa beauté. Il en est de même pour nous ! Nous ne pouvons suivre vraiment Jésus, nous ne pouvons vraiment nous laisser transformer par lui, que si nous avons contemplé un peu sa beauté. Demandons au Seigneur, en ce chemin de Carême, de nous replonger dans cette source, cette source de l’appel, cette source de la foi, qu’est la contemplation de son visage. N’attendons pas, anticipons ce don de Dieu, nous ne pouvons pas le fabriquer, mais nous pouvons nous exposer à ce visage. En lisant la Bible fréquemment, en lisant l’Évangile, en fréquentant l’Évangile pour connaître ce visage du Christ, nous pouvons nous exposer à cette révélation, en passant de longs temps devant le Saint Sacrement, et le Seigneur quand il le voudra, nous fera connaître un peu plus la beauté de son visage, la beauté de son amour. Et à ce moment-là, il mettra au fond de notre cœur l’énergie pour le préférer à tout. Notre conversion vient de là, d’une contemplation d’abord. Même si, comme saint Pierre, nous ne restons pas dans la contemplation uniquement, que nous allons suivre le Christ en redescendant la montagne, en le suivant, pas à pas, dans notre vie quotidienne, il nous faut quand même avoir, au fond de notre cœur, cette rencontre profonde qui nous marquera, d’une façon indélébile, cette rencontre avec la beauté du Christ.

Chanoine Dominique Aubert  

 

CONFESSIONS PASCALES 2020

Vendredi 3 avril de 18h à 20h, église de Gallardon

(plusieurs prêtres seront là pour vous confesser)

et toujours ½ avant chaque messe

 

Ce sale petit virus !

Le monde s’affole depuis quelques semaines à cause du coronavirus. Ce petit virus parti de Chine et qui vient, semble-t-il, contrarier toute notre planète : fermeture d’école, d’entreprises, de salles de spectacles, d’églises dans certains pays ; « quarantaine » imposées à tous ceux qui rentrent de Chine continentale, Hong Kong, Macao, de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie... usines qui tournent jour et nuit pour fabriquer des masques de protection....accélération de la recherche pour trouver une vaccin... et les bourses qui s’affolent ! Tout cela est vrai mais... Mais QUI se soucie de ce sale petit virus qui est, lui, endémique depuis... que l’homme est homme ? Sale petit virus qui nous a été transmis par la faute d’Adam et Eve et qui continue de sévir : LE PÉCHÉ. Et vous pouvez me croire, ce sale petit virus est autrement plus redoutable que le coronavirus. Il est la cause de tous les désordres aussi bien dans nos vies personnelles que dans celles de nos familles, de nos entreprises, de notre société, de notre monde : « débauche, impureté, obscénité, idolâtrie, sorcellerie, haines, querelles, jalousie, colère, envie, divisions, sectarisme, rivalités, beuveries, gloutonnerie et autres choses du même genre », nous dit saint Paul, dans sa lettre aux Galates (5, 18-25). Oui, qui se soucie de ce sale petit virus sinon, et heureusement, les chrétiens ? Et c’est une bénédiction, une grâce pour notre monde. Car non seulement les chrétiens tout au long de l’année sont invités à prendre conscience qu’ils sont infectés, mais l’Église, dans sa sagesse, les invite à se mettre « en quarantaine » pour se soigner et ne pas infecter les autres. Car ils ont un remède efficace, le seul remède efficace : la confession. Et ne nous y trompons pas, si ce virus nous affecte personnellement, il affecte aussi par nous les autres. Comme le dit encore saint Paul : notre corps forme un tout et quand un membre est malade, c’est tout le corps qui devient malade. Mais, si nous n’avons pas encore de vaccin pour le coronavirus, nous avons un remède efficace, un « vaccin » à utiliser régulièrement contre le sale petit virus nommé péché (comme le vaccin pour la grippe annuellement) : c’est la confession. Dommage ! Dommage que beaucoup ne le prennent pas car non seulement, quoi qu’ils en pensent, ils restent profondément malades mais, en plus, avec une inconscience incroyable, ils infectent en permanence le corps tout entier ! Quelle responsabilité prennent-ils devant Dieu !

Chanoine Dominique Auber - Curé                                    

 

« Il n’y a rien dont l’homme ait un plus grand besoin que de la divine miséricorde...que le Christ lui-même a choisi de transmettre à notre génération par l’entremise de Sainte Faustine » proclamait Saint Jean Paul II. « Loin d’être une dévotion secondaire, le culte de la Miséricorde Divine fait partie intégrante de la foi et de la prière du chrétien », affirme Benoît XVI. « La Miséricorde, écrit le Pape François dans sa lettre apostolique ‘Misericordia et Misera’, ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Église, mais elle en constitue l’existence même, qui rend tangible la vérité profonde de l’Évangile »

Voilà plusieurs années déjà que le Seigneur a fait la grâce à notre Communauté de Gallardon de lui confier le Mystère de la Miséricorde. Et ce n’est pas un petit cadeau. C’est une grande grâce non seulement pour notre paroisse mais bien plus largement encore. C’est pourquoi Monseigneur Christory a voulu que cette année le Pèlerinage diocésain se déroule entre la Maison de la Miséricorde de Saint Symphorien et le Sanctuaire de la Miséricorde de Gallardon, la veille du Dimanche de la Miséricorde, le 18 avril prochain. Je souhaite que le Carême qui commencera prochainement soit véritablement pour nous tous un temps d’approfondissement, d’immersion de ce Mystère de la Miséricorde pour que nous nous préparions à accueillir nos frères du diocèse de Chartres.

Chanoine Dominique Aubert

 

Paroisse de la Sainte Famille
Sanctuaire de la Miséricorde de Gallardon

Cette année, le Carême commencera le mercredi 26 février

MERCREDI DES CENDRES

La messe du mercredi des Cendres marque l’entrée dans le Carême. Durant cette célébration le prêtre marque d’une croix de cendres le front des fidèles. Cette cendre, issue des Rameaux de l’année précédente, est une marque d’humilité et de repentir jusqu’à la joie de Pâques. Les chrétiens sont appelés à changer de vie, à se repentir. Littéralement, cela veut dire « se tourner vers Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne ».

JEÛNE ET ABSTINENCE

L’Église demande que les fidèles jeûnent deux jours par an (le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint), et soient abstinents le mercredi des Cendres et tous les vendredis de l’année. Le jeûne, c’est ne prendre qu’un seul repas, modéré, dans la journée, et l’abstinence, se priver de viande.

IMMERSION DANS LA MISERICORE avec Saint Jean Paul II (Dives in misericordia)

En rappelant Jean-Paul II à Lui le jour consacré à la Miséricorde, la Providence du Seigneur a scellé l’histoire de ce pape au message de la Miséricorde. Sa vie et son pontificat ont été dictés par sa passion de faire connaître au monde entier, le monde où il a vécu, celui de notre dramatique histoire au tournant des millénaires, la grandeur réconfortante et enthousiasmante de la Miséricorde de Dieu : « C’est de cela que le monde a besoin » disait-il. Si sainte Faustine est la secrétaire de la Miséricorde, comme le Christ l’a appelée Lui-même, Jean-Paul II en est l’apôtre. C’est lui qui a été à la source du développement de la dévotion à la Miséricorde, telle que le Christ l’avait demandée dans ses apparitions à Sainte Faustine.
Nous célèbrerons cette année le centenaire de la mort de saint Jean Paul II. Se rappelle-t-on encore que la première encyclique de Jean-Paul II, Redemptor Hominis, avait été publiée en 1979 ? En 1980, le Pape nous donnait sa deuxième encyclique, Dives in misericordia, sur la Miséricorde Divine. Pour bien nous préparer à accueillir le grand pèlerinage diocésain qui se déroulera chez nous le samedi qui précèdera le Dimanche de la Miséricorde, je vous invite, pendant ce temps de Carême, à nous immerger dans le beau texte de cette Encyclique de Saint Jean Paul II « Dives in misericordia ». Ce document d'une centaine de pages se lit sans trop de difficultés spéciales. Je ne donnerai pas un commentaire de ce texte mais je me bornerai à en faire ressortir quelques grandes lignes. « La miséricorde est une notion que la mentalité contemporaine n'admet pas d'emblée, remarque le Pape, elle tend plutôt à l'éliminer du cœur de l'homme »

Rencontres pour tous avec le Père Dominique Aubert au presbytère de Gallardon chaque mardi de Carême (3-10-17-24-31 mars) à 15h30 et à 20h30 (au choix)
Les thèmes de réflexion et de partage seront annoncés chaque dimanche dans la feuille paroissiale.

HEURE DE LA MISERICORDE, Chaque jour à 15h, église de Gallardon
Chaque vendredi : Chemin de Croix

« Je te rappelle, ma fille, que chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière dans Ma Miséricorde en L’adorant et en La glorifiant ; fais appel à Sa toute-puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs, car à ce moment Elle est grande ouverte à toutes les âmes. A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure, la grâce été donnée au monde entier, la Miséricorde l’emporta sur la Justice. Ma fille, essaie à cette heure-là de faire le Chemin de Croix autant que tes occupations te le permettent ; mais si tu ne peux pas faire le Chemin de Croix, entre au moins à la chapelle et célèbre mon Cœur qui est plein de Miséricorde dans le Saint Sacrement ; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J’exige de toute créature de vénérer ma Miséricorde » (Petit Journal de Sainte Faustine - § 1571)

MESSES EN SEMAINE et ADORATION DU SAINT SACREMENT

Nous sommes tous invités pendant le temps de Carême à prendre le temps de venir le plus souvent possible participer aux messes de semaine pour nous unir plus étroitement au Sacrifice de la Messe et à l’Adoration du Saint Sacrement de 18h30 à 19h30 tous les jeudis après la messe de 18h.

CONFESSIONS, ½ avant chaque messe

Autres confessions pendant la Semaine Sainte

PRIERE DE SAINT JEAN PAUL II

Reste avec nous, Seigneur ! Mane nobiscum, Domine!
Comme les deux disciples de l'Évangile, nous t'implorons, Seigneur Jésus
Reste avec nous! Toi, divin Voyageur, expert de nos routes et connaisseur de notre cœur,
Ne nous laisse pas prisonniers des ombres du soir.
Soutiens-nous dans la lassitude, pardonne nos péchés,
Oriente nos pas sur la voie du bien.
Bénis les enfants, les jeunes, les personnes âgées, les familles, en particulier les malades
Bénis les prêtres et les personnes consacrées.
Bénis toute l'humanité.

Dans l'Eucharistie tu t'es fait "remède d'immortalité" ;
Donne-nous le goût d'une vie vécue en plénitude, qui nous fasse cheminer sur cette terre comme des pèlerins confiants et joyeux,
En ayant toujours pour objectif la vie qui n'a pas de fin.
Reste avec nous, Ainsi Soit-il.

 

Nos clochers

  • Eglise1

    Eglise SAINT-MARTIN  - CHAMPSERU

  • Eglise2

    Eglise SAINT-PIERRE  SAINT-PAUL - GALLARDON

  • Eglise3

    Eglise Saint-Pierre - DROUE sur DROUETTE

  • Eglise4

    Eglise Saint-Pierre - EPERNON

  • Eglise5

    Eglise Saints Pierre et Paul - ARMENONVILLE LES GATINEAUX

  • Eglise6

    Eglise Saint-Martin - BAILLEAU ARMENONVILLE  

  • Eglise7

    Eglise Saint-Martin - BLEURY

  • Eglise8

    Eglise Saint-Martin - ECROSNES

  • Eglise9

    Eglise Saint-Germain - HANCHES

  • Eglise10

    Eglise Saint-Martin - SAINT MARTIN DE NIGELLES

  • Eglise11

    Eglise Notre-Dame  -GAS

  • Eglise12

    Eglise Saint-Eloi  - MONTLOUET

  • Eglise13

    Eglise Saint-Symphorien  - SAINT SYMPHORIEN LE CHATEAU

  • Eglise14

    Eglise Saint-Georges  - YMERAY

L'Evangile du jour

Fil d'actualité introuvable

Paroles du dimanche

Retrouver les homélies du père Michel BOUAYE Paroles du dimanche

Sainte Famille Infos

La dernière parution


 

Denier de l'Eglise